Cambodge : Le tant attendu

12-Dec-2018

Lundi 26 Novembre 2018, je quitte la belle île de Phu Quoc au Vietnam pour rejoindre la frontière cambodgienne.

Ce n'était d'ailleurs pas si certain car la tempête Samuel qui sévissait à Ho Chi Minh, bloquait les départs d'avion de Phu Quoc et je n'étais pas certaine de pouvoir prendre le bateau.

Me voici à bord pour environ 3h de speed boat. Ma technique pour éviter d'être malade, en tout cas quand je le peux, c'est de m'allonger (rapport surement à mon oreille interne). Du coup je dors tout le trajet 🤦‍♀️

Nous arrivons au port de Ha Tien, où un bus doit "normalement" venir nous chercher pour passer la frontière.

Je dis "normalement" mais en vrai, même si les délais ne sont jamais respectés, je n'ai jamais encore rencontré d'arnaque ! 🤞 

SAUF pour le Visa 🤣🤣

La compagnie de transport s'occupe de tout. On vient me chercher à l'hôtel, on me dépose au bateau, on vient me chercher au port d'arrivée, on me trimbale jusqu'à la frontière. Mais avant le passage à la frontière terrestre ( d'où vous pouvez faire simplement votre demande de visa^^) on vous arrête au bureau de la compagnie de transport. Et là... Commence l'arnaque ^^ J'étais pourtant informée mais c'est tellement énervant 😤

En gros ils vous demandent votre passeport, votre carnet de vaccination international, et une photo d'identité.

Si vous n'avez pas les deux derniers, tout ça vous coûte de l'argent ^^ Sauf que si vous faites la démarche en direct à la frontière, vous ne payez pas ces suppléments... Je repars en payant 42 dollars au lieu de 35 dollars (Je devrais pouvoir m'en remettre)

Vous traversez la frontière à pied et un autre bus vous attends pour votre prochaine destination.

 

Et ma première destination cambodgienne sera la ville de KEP, anciennement appelée Kep-plage, ce qui laisse présager de l'influence française.

Et oui !! Ma guesthouse est tenue par Dominique, un français, installé définitivement depuis 3 ans à Kep. Il tient cette guesthouse avec sa femme cambodgienne et leurs chats ! 

Le fait que mon proprio soit français facilitera grandement ma découverte de Kep et ses environs. J'y ai passé un séjour superbe !

C'est une micro-ville (un village même) qui a beaucoup de charme. C'est calme, c'est mignon et beaucoup de choses à découvrir.

 

Des couchers de soleil incroyables :

 

 

 

Le fameux crab market :

 

 

 

 

Le parc national et les anciennes villas coloniales françaises brûlées par les Khmers rouges il y a seulement 20 ans

Si vous voulez en savoir plus : https://escapadesphoto.fr/kep-le-reve-colonial-brise-par-la-folie-des-khmers-rouges

 

 

Et en louant un scooter (Plus de 90km en une journée quand même) vous pouvez découvrir la région de Kep. Des paysages à couper le souffle et très diversifiés. Vous passez des montagnes aux plantations de poivre, des marais salants aux villages de pêcheurs et aux plages de cocotiers !

 

 

 

 

Malheureusement je ne trouverais qu'un seul cours de yoga que j'ai du négocier auprès d'un centre qui ne proposait que des retraites de yoga. Le Vagabond temple. 

 

 

Je finis mon séjour à Kep par une journée sur Rabbit Island. J'y rencontre Lucas, un français en volontariat pendant un mois à Kep, qui a déjà baroudé plusieurs mois en Asie, et Bernadette et Marie, deux retraitées incroyables !

Nous passons la journée ensemble, à beaucoup rire et échanger sur nos vies : Un délice

 

Nous continuerons d'ailleurs à nous donner régulièrement des nouvelles. 

 

Lucas et moi avons décidé de faire le tour de l'île (Normalement 2h30) pendant que Bernadette et Marie commencerons l'apéro 🤣🤣

Nous avons juste vécu UN ENFER.... La nature était totalement sauvage, une vraie jungle, avec en plein milieu de la balade, plus AUCUN chemin.. Obligés de traverser une jungle luxuriante, sous beaucoup de degrés... et tout ça en tongs !

Attaques de fourmis rouge aussi grosses que mes orteils : Et je vous jure que cette douleur est HARDCORE.

Nous avons aussi tenté une traversée de la mangrove les pieds dans l'eau.. Coupure de pieds sur les rochers, noyade des tongs, griffures de lianes avec des épines aussi grosses que les fourmis ^^^ Et nous étions qu'à la moitié du trajet...

Nous pensions aux filles qui nous attendaient sur une plage de sable blanc avec des cocktails.

Nous avons donc décidé de rebrousser chemin et ce n'était pas une mince affaire que de le retrouver ce chemin!!!!

 

En cours de route, on s'arrêtera pour plonger dans l'eau bouillante d'une petite plage déserte rien que pour nous !

 

 

 

 

Nous apprendrons plus tard par Lucas, qui lui restera une nuit sur l'île, qu'il resterait, selon les locaux, des mines anti-personnelles sur l'île !!!

 

Sur cette île, il y a seulement quelques bungalows et transat en bois et  2 ou 3 "restau" de plages. Aucune construction en dur et de l’électricité juste pour faire à manger. Seulement 1/8 ème de l'île est "habitée"

 

Le lendemain de cette aventure, je pars pour la ville de KAMPOT. Petite ville un peu plus grande que KEP, qui offre de superbes maisons de l'époque coloniale.

 

 

 

 

La ville longe le Mékong et c'est très calme, avec pleins de bateaux qui proposent des croisières le soir venu pour rendre visite aux lucioles le long du Mékong. Plusieurs petits restaurants "bobo", des petites boutiques de créateurs et des cours de yoga sympas.

 

 

 

Je vais y rester plusieurs jours avant de décider ENFIN de partir à la découverte de Phnom Penh, la capitale du Cambodge.

J'y ai longuement réfléchi car je n'avais pas envie de revivre l'expérience Ho Chi Minh.

 

Ces quelques jours à Kampot auront été particuliers. J'ai commencé à souffrir de sensations de paniques. Je ne sais toujours pas d'où elles sont sorties celles-la mais j'avais le cœur qui s’accélérait, la nausée et une peur incontrôlable de tomber malade ou qu'il m'arrive quelque chose, loin de tout et toute seule. Pourquoi ici et maintenant ? Je ne le sais toujours pas. Je ressentais une très grande fatigue, la moindre promenade me coûtait cher. Bref de quoi faire paniquer quelqu'un qui panique 🤣🤣

 

Je vous rassure, depuis que j'ai quitté cette ville, étrangement tout va pour le mieux... Peut-être que ma chambre était construite au dessus d'un cimetière indien 🤪

Mon ami guérisseur Somchai et ma belle Agnès m'ont été d'un fort soutien pour m'aider à surmonter ce passage tout naze !

 

Résultat, aujourd'hui j'écris depuis Phnom Penh où je suis depuis 5 jours et je vais super bien !!

J'ai aussi réalisé le ras-le-bol que j'avais à bouger d'endroit tous les 4 jours, à trouver les auberges, les meilleurs promotions,  et sans se faire arnaquer, gérer les trajets et les centres de yoga etc.

 

Du coup je vais finir mon aventure au Cambodge de façon plus sédentaire !

 

Je vous raconte tout ça au prochain épisode.

 

En attendant, prenez soin de vous et de ceux qui en ont besoin en cette période de fin d'année 🙏

 

 

Rosekarma

❤❤

 

 

 

 

 

 

 

Share on Facebook
Please reload

Charline GEORGES

33000 BORDEAUX

06 12 15 50 00

rosekarmayoga@gmail.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now