Mon arrivée au Vietnam (du Sud)

15-Nov-2018

Je quitte la Thaïlande après une dernière semaine riche en émotions :

Je quitte un groupe soudé, des amis pour la vie, pour repartir seule vers de nouveaux horizons.

Je quitte Somchai, un guérisseur qui m'a énormément apporté, remplie d'une profonde tristesse.

La vie (et ses petits coups de pieds au cul) m'a confronté à des personnes qui ont réveillé en moi  des choses que je pensais réglées..."ahhh tu croyais en avoir fini ?? Attends bouge pas.. je te présente "machin" ou "machine". Tu as vu comme ils t’énervent ? Tu as vu comme ils réveillent en toi des sentiments étranges pour des personnes qui ne font même pas parties de ta vie ??"

J'ai bossé dur pour valider la dernière semaine de formation en Massage traditionnel Thaï. Car c'est du vrai condensé cette formation et l'école était très pointilleuse (Heureusement pour vos petits corps me direz-vous...) 

J'ai aussi appris une chose sur moi, à savoir que je suis finalement très scolaire !!! J'entends par là que ce soit avec ma formation de Sophrologue, de Thaï massage ou autres apprentissages, j'ai encore du mal  à créer mon univers. J'apprends scolairement les bases mais une fois que je suis seule et que j'ai tout le loisir de créer mon univers, mes séances, mon monde... Je bloque.

Je vais creuser tout ça 🤯

 

Bref, j'en reviens au sujet premier : Mon arrivée au Vietnam.

J'arrive donc à l'aéroport d'Ho Chi Minh ou Saigon pour ceux qui préfèrent.
Petite histoire drôle (mais qui ne l'était absolument pas lorsque je l'ai vécu...) :

Je commande un taxi à l'aéroport avec GRAB (même principe que Uber). J'attends.

Un énorme 4x4 à la maître GIMS, tout noir et vitres teintées fait des appels de phares.

Je m'approche et j'aperçois le conducteur qui me fait signe de venir.

Comme GRAB n'est pas toujours bien vu en Asie, je me dis que le mec essaye de rester discret. Il n'a peut être pas le droit de prendre des clients ici.

Je m'approche et le mec me dit "C'est Grab, monte". Il ouvre le coffre, mets mes valises et je me rends compte que ce n'est pas la même immatriculation que celle sur mon application. Je lui dis et il me réponds "non non pas de soucis, on m'a juste prêté une voiture pour ce soir.. Pas de soucis"

Je monte quand même.

Et là... à peine installée, une odeur de cannabis envahie toute la voiture.

Je commence à flipper un peu ^^

Le gars démarre et me fait la discussion : "Tu viens d'où ? Ahh la France, Thierry Henry, champion du monde.."

Puis la conversation  change : "Tu es très jolie..." Hum hum...

Et là... SURPRISE... Je reçois un message de mon chauffeur GRAB : "Where are you ? Im waiting for you"

Donc en résumé.... C'est qui le gars qui conduit là ???


Là j'ai totalement flippé.... J'ai commencé à lui dire "C'est quoi ce bordel ? Mon chauffeur me demande où je suis, tu n'es pas mon chauffeur.. Arrête toi tout de suite !!!" Le mec me dit "mais nonnn pas de problème.. montre moi ton application..." Je pensais qu'il voulait checker si lui aussi ne s'était pas trompé... Mais pas du tout ! Je vois le type prendre mon téléphone et annuler la course avec l'autre chauffeur !

Instinct de survie, je commence à lui hurler dessus, en lui ordonnant de s'arrêter de suite... Que je n'étais pas débile...etc
Il appelle un copain... se prends la tête mais il voit que je ne lâche rien. Il finit par s'arrêter sur le côté mais les portes sont verrouillées. Impossible de sortir. Je continue à lui hurler dessus : "J'appelle la police de suite si tu n'ouvres pas cette putain de porte" (Oui même en anglais j'ai réussi à être vulgaire 🤪)

J'ai réussi à ouvrir la fenêtre et j'ai carrément crié dans la rue comme une hystérique !

Et là, il a fini par comprendre que je ne lâcherai rien, il a ouvert les portes, a sorti mes valises... à continuer à me dire qu'il n'y avait pas de problème. Je lui ai juste dit de me laisser tranquille et de partir.
Je ne saurais jamais le fin mot de cette histoire. Seulement qu’après en avoir parlé à deux français qui vivent à Saigon depuis plusieurs années, il s'agissait uniquement d'un voleur de courses Grab.. et que le mec cherchait "juste" à m'arnaquer ! 

Pour une nana, et vous allez toutes confirmer je pense, c’était juste un cauchemar !!! Je me voyais déjà kidnapper !!

 

Bref, plus de peur que de mal 🙏

 

Je suis arrivée le Dimanche soir à Saigon, l'hôtel était correct, au fond d'une "allée" où vivent des familles vietnamiennes.

L'endroit faisait toute de même un peu ghetto, des cafards qui cavalent, des rats.. bref !

Le lendemain je décide de me balader dans la ville ^^ Ah oui me "balader" le mot est mignon... Chaleur à mourir... Circulation de l'angoisse... ce n'est pas un moment de détente 
 

 

Bref je vous épargne les nombreux détails, je n'ai pas du tout aimé cette première journée, j'avais envie de partir. Heureusement deux amis m'ont mis en contact avec leurs amis vivant à Saigon. Mon séjour a pris une toute autre tournure.

Encore merci à Lan et Baptiste pour leur temps. 

J'ai découvert avec Baptiste une autre image de Saigon : Les bons restau, les rooftops, la vie en scooter, et comme il le dit si bien, la liberté et la facilité à toute heure du jour et de la nuit.

 

 

 

 
Je quitte Saigon, après tout de même 1 seul cours de Yoga.... Pas incroyable du tout ^^. Même si le lieu était correct pour une grande ville.

 

Me voila partie pour 4h de bus couchette en pleine journée en direction de Can Tho, une ville au pied du delta du Mékong.

Le chauffeur est cinglé.. Il klaxonne tout ce qui se trouve sur son chemin...et forcément en 4h ça fait du monde ^^

 

 

J'arrive à Can Tho et je prends un taxi pour rejoindre mon futur bungalow ^^ ENORME BLAGUE !!

Sur les photos, cela devait ressembler à pleins de petits bungalows en bambous sur pilotis au dessus de l'eau avec des petits pontons en bambou pour relier les bungalows entre eux.

Finalement je me retrouve dans un bungalow propre mais mal entretenu, des énormes trous dans le "plancher", des prises électriques cassées et réparées avec du scotch, des bâches en plastiques pour couvrir le lit et au dessus du lit : Parce que le toit était tellement vieux que la pluie passait au travers, un lavabo cassé avec de l'eau stagnante (car une partie de l'eau ne pouvait pas s'écouler). L'eau qui devait entourer les bungalows était, à cette période, un mélange de boue et d'eau stagnante ^^. Nous avons été 3 personnes en 1 journée à passer au travers des pontons en bambou ^^ Tout tombait en ruine. C'était assez dangereux. Une de mes camarades s'est même bien égratignée après être passée au travers ^^.

A cause de l'humidité ambiante, les draps et toutes nos affaires sont moites... Une horreur pour dormir

 

 

Je ne reste que deux nuits et ce sera bien assez ^^

 

Je suis partie en excursion sur le delta du Mékong avec mes camarades hollandais rencontrés la veille. 

Nous avons découvert les bords du Mékong, un marché flottant, une fabrique de feuilles de riz et de sacrés paysages.

 

 

 

Je suis aussi partie à la découverte de la ville de Can Tho, qui contre toute attente, m'a pas mal plu pour une grande ville.

C'est une jolie ville, avec je trouve, de jolis bâtiments, des marchés de rues pour les locaux, et une jolie "promenade des anglais" le long du Mékong. 

 

 

 

Il est temps de continuer ma route, de prendre un bus pour rejoindre le port de Rach Gia d'où je vais prendre un bateau pour rejoindre la merveilleuse île de Phu Quoc.

Les hollandais me suivent et me suivront d'ailleurs pendant ma semaine sur Phu Quoc pour mon plus grand plaisir.

Pendant le trajet en bus et en bateau nous rencontrons pleins de français et notamment une famille qui fait un roadtrip de 4 mois avec leurs deux filles de 7 et 9 ans. C'était très intéressant d'apprendre comment voyager aussi longtemps en couple avec des enfants.

 

Nous étions partis le matin à 7h30 et nous sommes arrivés sur l'île vers 16H. Grosse journée.

 


Et là, le Paradis sur terre 😎. Après plusieurs semaines dans des grandes villes : Chiang Mai, Ho Chi Minh et Can tho, c'était tellement GÉNIAL de retrouver le calme et la sérénité d'une île !
Je suis actuellement au bord de la piscine à débordement, entourée de bungalows, cette fois-ci bien entretenus, mon petit scooter et les différentes plages de l'île : Sable jaune, Sable orange, blanc, plage déserte, plage touristique ! TOUT est là.

L'île est super grande. 

 

 

Nous avons fait une petite excursion avec la family Duck : C'est comme ça que nous surnommons notre groupe avec les hollandais.

 

 

Nous voila partis à l'autre bout de l'île (dans le Sud) chacun sur son scooter. L'équipe des garçons est allé visiter le monument des martyrs à la prison de Phu Quoc et les filles se sont installées sur des transats sur la plage de sable blanc.
Après avoir fait le musée de la guerre à Saigon, je ne me sentais pas de revivre ces émotions ^^ Et j'ai bien fait car c'etait assez dur apparemment ^^ Toutes les pièces de tortures sont mises en scènes par des mannequins, et tout est bien conservé.

 

Bref, ici, aucun cours de yoga à l'horizon ^^ Cela fera donc bientôt 2 semaines sans cours de Yoga ^^

 

Je pars Lundi au Cambodge et je suis très heureuse car c'est un pays qui me tente vraiment beaucoup et dans lequel j'ai trouvé pas mal de centre de yoga, tout du moins dans les endroits où je souhaitais m'arrêter !

Normalement je passe la semaine de NOEL dans les temples d'Angkor et surement dans une petite retraite de yoga ^^

 

En attendant ces nouvelles aventures, je vous quitte parfaire mon bronzage et lisser mes rides au soleil :)

 

 

 

Prenez soin de vous,

 

Rosekarma

❤❤

 

 

 

 

 

 

 

Tags:

Share on Facebook
Please reload

Charline GEORGES

33000 BORDEAUX

06 12 15 50 00

rosekarmayoga@gmail.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now