Derniers jours à Ubud et Premiers jours à Nusa Lembongan

6-Oct-2018

 

J’ai donc passé 10 jours dans la belle et bruyante ville de Ubud.

Je dis “bruyante” car il y a vraiment 2 écoles :

 

Ceux qui choisissent, comme moi, de s’installer au cœur de la ville afin de profiter de tout ce que la ville offre : Le marché artisanal, les boutiques, les restaurants incroyables, les cafés superbes, les centres de Yoga, le cinéma... bref les avantages de la ville.

 

Puis il y a ceux qui choisissent de vivre le Ubud paisible (car oui il existe vraiment^^) et de s’installer confortablement à l’extérieur de la ville (attention... quand je dis “à l’extérieur” on parle de 2 ou 3 km...) dans de superbes hôtels ou villa au calme de la bruyante Ubud.

 

Evidemment, chaque école a ses avantages et inconvénients. Voici les miens :

 

J’ai mis plusieurs jours, comme je vous le disais dans mon article précédent, pour faire descendre la pression que je ressentais depuis mon arrivée. Cet état de non-calme intérieur, ce sentiment de ne pas avoir assez de temps, de mettre le réveil le matin, et si j’osais faire une sieste, remettre le réveil... Plus les jours avançaient mieux je me sentais mais ce n’était pas encore tout à fait ça ! J’ai diminué le rythme des cours de Yoga, j’ai arrêté de mettre le réveil, j’ai fait de vraies siestes 😊 (Oui ma vie est dureeeee)

 

Mais je sentais encore au fond de moi quelque chose qui clochait.

 

“Anyway”, j’ai quitté Ubud pour rejoindre la belle Nusa Lembongan que j’aime tellement. Une petite île située en face de la ville de Sanur (30 min en speed boat).

 

Légère déception au vu du nombre CROISSANT de bateaux qui longent le bord de mer, dans l’attente des surfeurs, snorkeleurs ou plongeurs. Ici tout se fait en bateau... même pour rejoindre le spot de vagues pour surfer. Les deux années précédentes, les bateaux étaient plutôt regroupés à un endroit de la plage. Cette année, tous les hôtels que je connaissais ont TOUS leur propre centre de plongée et donc de plus en plus de bateaux. Les conséquences rapides (que je me plaigne un peu quand même) : Les piscines des hôtels ou guesthouse sont envahies par les plongeurs en formation, et les plages débordent de bateaux et de cordes pour les attacher.

 

Quelques photos à l’appui ^^

 

 

 

 

 

Donc je reprends : Malgré cette légère déception, Nusa Lembongan est un petit coin de paradis. Il fait bon vivre, peu de restaurants, quasiment pas de boutiques, quelques masseurs, et 3 petites salles de Yoga (Maximum 3 cours par jour).

Il y a une rue principale et le bord de mer.

 

Et là.... Patatra.. j’ai compris ! Ce qui était compliqué pour moi à Ubud, c’était Ubud... La ferveur de la ville, des cérémonies dans tous les sens, le bruit des scooters, voitures, taxis. Vous êtes sollicités (gentillement) tous les 10 mètres. Et la chaleur et l’humidité qui ajoutent son petit grain de sel à cette “folie” (Attention nous ne sommes pas non plus en Inde).

Parfois mon cerveau a du mal à se déconnecter, à s’apaiser mais j’ai aussi compris que l’environnement avait un très fort impact sur mon mental et ma fatigue.

 

Aujourd’hui, (j’ai décidé de rester 1 semaine complète dans ce paradis) mes journées ressemblent à ça :

Je me lève, sans réveil, vers 8H30 (horloge biologique^^), je mets un maillot de bain, je prends un bouquin et je me pose à la piscine ou alors j’écris un peu (comme maintenant). Il m’arrive de commander un petit déjeuner si j’ai envie mais en général j’ai envie de manger vers 13H. Heure à laquelle j’ai envie de bouger de mon bungalow et de rejoindre le bord de mer. Je prends mon déjeuner les pieds dans le sable, je vais me baigner un peu. Et puis 15h30 je rentre me changer pour mon seul cours de Yoga de la journée. 1H30 de cours plus tard, je rentre me doucher, glandouiller, discuter avec mes 2 nouvelles copines françaises du bungalow d’à côté et on va dîner.

 

Je vous assure que la pression a totalement disparu... Au point que je ne savais plus quel jour on était ce matin :)

 

J’ai rencontré mes deux nouvelles voisines, Mélanie et Clémentine, deux sœurs originaires du Pays Basques, sur la route de mon cours de Yoga. Elles m’ont interpellé car elles voulaient un renseignement. Depuis ce jour, elles se sont installées en face de mon bungalow et on papote comme de vieilles copines. Ce n’est pas rare de rencontrer des personnes très proches de vous sous plusieurs aspects. Du coup la simplicité des liens se fait rapidement. Grâce à elle, mon voyage en Thaïlande (départ Mercredi prochain) va prendre une autre tournure et j’en suis RAVIE. Je vais partir découvrir Chiang Mai comme prévu, mais la ville de PAI et de Chiang RAI seront aussi sur ma route :) Avant de rejoindre le Vietnam.

Autre anecdote depuis mon arrivée sur BALI, tous les professeurs de Yoga que j’ai rencontré (Ade, Ketut, Persia, Kimberlay, Mesi, Mickaela, Liza, Vanessa etc...) me conseillent d’aller à Rishikech en Inde. Leurs avis sont unanimes. C’est drôle car j’avais assez peur de retourner dans le Nord de l’Inde, après un voyage très dur physiquement et émotionnellement il y a plusieurs années, mais force est de constater que les conseils construisent un voyage. L’idée fait son bout de chemin dans ma tête ^^

 

J’ai rencontré aussi, le temps d’un dîner, un couple (aussi originaire du Pays Basque...) qui vivaient à Londres depuis 5 ans avant de tout quitter pour partir 10 mois en Tour du Monde : Margot et Julien de HappyParapluie (sur Instagram). Ils m’ont parlé d’une application géniale pour les voyages et la gestion de l’argent ! Je vous la conseille 1000 fois : TRAVELSPEND (Je vous rassure l’application est en Français.) Depuis je sais exactement où j’en suis niveau budget, elle est très complète : Pour chaque Pays vous indiquez le montant souhaité à ne pas dépasser, vous entrez au fur et à mesure vos dépenses, vous pouvez les lisser sur plusieurs jours : Bref un vrai gros coup de pouce dans la gestion de l’argent et beaucoup moins de stress à ce niveau là aussi.

 

Voila je continue à écrire 2 autres articles sur les nouveaux cours de yoga que j’ai testé et sur les produits sympas que j’ai découvert à Ubud ainsi qu’une partie sur le Plastique (et les bouteilles surtout^^)

 

Ps : Concernant les Tsunamis, même si ce n’est pas très rassurant, tous les Indonésiens sont en alerte et regardent chaque jour les mouvements sismiques. Ce n’est surement pas ça qui nous sauvera en cas d’alerte mais au moins il y a une surveillance. Don’t worry je quitte l’Indonésie dans.... 5 jours :)

 

Prenez soin de vous les amis

 

RoseKarma

❤❤

 

 

 

 

 

Tags:

Share on Facebook
Please reload

Charline GEORGES

33000 BORDEAUX

06 12 15 50 00

rosekarmayoga@gmail.com

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now